Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L' Autre FIGARO

L' Autre FIGARO

Site web d'informations générales, d'analyses et d'investigations. Annonces & Publicités Contacts : +(229) 95961015/ 62235103/ 91151516


Gestion communale de Lokossa : les réserves et les desiderata de Laurent Zomaï

Publié par Aristide Fassinou Hounkpevi sur 15 Août 2022, 12:39pm

Catégories : #Politique

Le conseiller communal Laurent Zomaï était l’invité de l’émission Débat de la semaine de Radio Mono la Voix de Lokossa ce dimanche 14 Août 2022. L’élu du parti Union progressiste et président du cadre de concertation de la Jeunesse du Bénin (CCJ) s’est exprimé à cœur ouvert sur la gestion du conseil communal de Lokossa, depuis après leur élections. Entre déclinaison de la mission collective du conseil communal et les aspirations personnelles de développement, Laurent Zomaï s’affiche optimiste quoique vigilant.

Après deux années de gestion de la commune de Lokossa, tout n’est pas rose reconnait le conseil communal Union progressiste (UP) Laurent Zomai. Invité sur le plateau de l’émission hebdomadaire ‘’Débat de la semaine’’ de Radio Mono la voix de Lokossa, le président du cadre de concertation de la jeunesse du Bénin (CCJ) salue d'abord les efforts collectifs du conseil communal engagé comme un seul homme dans le processus de développement à la base.

 « Nous travaillons pour le développement de Lokossa pour le développement de nos frères. C’et ensemble nous travaillons les documents qui servent de piliers pour l’exécution des travaux de développement dans la commune (…) » indique Laurent Zomai.

L’élu UP de Lokossa se réjouit de la dynamique impulsée depuis l’installation du conseil communal. Il va citer nombre de réalisations faites dans tous les arrondissements la commune. Il s’agit entre autres, selon lui de l’érection des clôtures des arrondissements, de la fourniture de l’eau à Agamè, des question agricoles a Houin et la gestion de la mobilisation des ressources propres. Mais tout n’est rose.

L’invité de Wilfrid Sènou souligne cependant que tout n’est pas parfait.

« Il faut avouer que la perfection de ce monde. Forcément sur ce que nous faisons il doit y avoir à dire. C’est même la vitalité de la démocratie » rappelle Laurent Zomai.

À en croire l’élu, la faute n’est nullement imputée à l’équipe communale ni aux conseillers communaux. Mais il s’agit de la nature insatiable de l’homme et du principe de la faiblesse de toute œuvre humaine. C’est pourquoi il s'engage sur l’obligation de résultat vis-à-vis des mandants.

L’achat controversé de moyens roulants aux élus et personnel

L’achat des motos aux conseillers communaux et à certains agents n’a pas finir d’étaler ses couacs. À la faveur de cette émission le conseiller communal Laurent Zomai est revenu par l’entremise de la question du journaliste sur les ratés. Pour lui, les leçons sont suffisamment tirées de cette affaire. Il n’est plus opportun de revenir sur ce qui a clivé des membres du conseil communal. Cependant il invite le service compétent de la mairie à veiller au grain dans les passations des marchés les fois à venir. Car à la livraison desdits moyens roulants, la qualité reste douteuse et les caractéristiques exigées font défaut.

« C’était du pipo (…) Nous avons reconnu ensemble que ces motos ne sont pas de qualité… » a fait savoir l’invité.

Il précise que moins d’un an après l’acquisition, ces motos présentent au grand jour beaucoup de problèmes aux bénéficiaires.

Il faut rappeler qu’au cours de cette émission, Laurent Zomai s’est réjoui de la qualité d’homme du secrétaire exécutif de la commune et sa collaboration franche avec les élus. Il reste persuadé que grâce à lui beaucoup de défis seront relevés pour le bonheur des populations.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents