Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L' Autre FIGARO

L' Autre FIGARO

Site web d'informations générales, d'analyses et d'investigations. Annonces & Publicités Contacts : +(229) 95961015/ 62235103/ 91151516


Regain d’insécurité à Dogbo: Trois braquages en 72H, plusieurs motos emportées et des blessés

Publié le 27 Août 2018, 16:30pm

Regain d’insécurité à Dogbo: Trois braquages en 72H, plusieurs motos emportées et des blessés

(Lokogohoué, Hotohoué et Madankamey  investis par les divorcés sociaux)

Les populations de la commune de Dogbo dans le département du Couffo renouent depuis quelques jours avec le spectre de l’insécurité. Trois braquages en l’espace de 72heures signent  le retour  des divorcés, pourtant traqués dans leurs derniers retranchements à en croire le point hebdomadaire de la police républicaine.

Aristide F Hounkpêvi 

L’heure est grave dans la commune de Dogbo et dans les départements du Mono et du Couffo en particulier. Depuis quelques jours, le spectre des années de grands banditismes, d’insécurité routière et de cambriolage renaît des mémoires. Et pour causes, en dépit du déploiement des forces de sécurité de la police républicaine, les hors la loi ont encore frappé. 
En effet,  dans la localité de Lokogohoué le 21 Août 2018, un homme sur sa moto de marque Sanya a été braqué aux environs de 15h. La moto appartenant à un instituteur  a été emporté en plein jour par les braqueurs. Ces derniers n’ont pas lâché de la laisse. 24H près, plus précisément le 22 Août 2018 aux environs de 21H, ils vont encore fait  parler d’eux  sur le tronçon Madjrè-Madankanmè. Cette fois c’est une moto Honda dream appartenant à un professionnel des média qui est emportée. Comme sic es deux butins ne suffisaient  pas, la journée de 23 Août va connaître un autre forfait. Cette fois selon nos investigations,  les braqueurs vont se contenter d’une moto Haojue dame aux environs. Nos sources font état de ce que pour chacun de ces cas de braquages, les hors la loi ont fait usages de coupe-coupe. A deux sur la moto, ils poursuivent leurs victimes et leurs assènent des coups de coupe-coupe pour les faire tomber de leurs motos. 
Vivement que les éléments de la police républicaine ramènent la quiétude dans ces localités pour le bonheur des populations. 
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents