Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L' Autre FIGARO

L' Autre FIGARO

Site web d'informations générales, d'analyses et d'investigations. Annonces & Publicités Contacts : +(229) 95961015/ 62235103/ 91151516


Pour des actes présumés de malversations et de corruption: Dakpè Sossou de plus en plus impopulaire !

Publié le 31 Août 2018, 06:22am

(Les populations de Lokossa exigent sa poursuite à la CRIET)

Le deuxième secrétaire parlementaire Dakpè Sossou souffle le chaux depuis les récentes révélations en cascade des actes présumés de malversation et de corruption par des médias. Après lesdites révélations de prédation des deniers publics à la tête de la mairie de Lokossa par, c’est la population de la ville de l’espérance qui réclame la tête de l’ex-locataire de l’hôtel de ville sur  la table des juges de la cour de répression des infractions économiques et du terrorisme. Elle l’a fait savoir à travers une gigantesque marche de soutien au programme d’action du gouvernement (PAG) et à la lutte contre la corruption engagée par le chef de l’Etat, Patrice Talon.

Aristide F. HOUNKPÊVI

C’est une marrée humaine qui a pris d’assaut les rues de Lokossa ce mercredi 28 Août 2018 à Lokosssa pour d’une part remercier le chef de l’Etat pour le choix porté sur Lokossa dans le projet asphaltage dont la remise du site a été déjà effectué et d’autre part affirmer leurs soutiens sans faille à la traque aux prédateurs des deniers publics retranchés au parlement. La horde des manifestant a arpenté les rue de la ville de Lokossa  sur plusieurs dizaines de kilomètres scandant des chants de gratitude au chef de l’Etat et d’invitation à la levée d’immunité du deuxième secrétaire parlementaire abondamment cité par la presse dans des faits présumés de corruption. Partis de l’esplanade de la maison du peuple de la ville, les manifestants sont passés au carrefour Ddemp longeant la voie du tribunal de première instance pour tomber sur la route nationale 2. Ils ont ainsi emprunté ce dernier itinéraire pour échouer à la préfecture de Lokossa où un message de soutient aurait dû être délivré au préfet Kolman Zinsou. 
Rejet de la motion de soutien à la lutte contre la corruption au PAG.

Marche de soutien au PAG et à la lutte contre la corruption à Lokossa


Les manifestants soutenant le PAG et la lutte contre la corruption, les fronts perlés de sueur de justice, d’impunité et de soif de bonne gouvernance ont achoppé l’iceberg. Pendant que le porte-parole, Valère Dogué délivrait le message au chef de l’Etat, il a été stoppé net par le préfet du Mono Komlan Zinsou. L’autorité préfectorale désapprouve la motion parsemée des termes de dénonciation à l’encontre du député Dakpè Sossou. Pour le préfet Zinsou, « la préfecture ne va pas servir de tribune de dénonciation ». 
En effet, selon les explications du préfet Komlan Zinsou, les manifestants ont préalablement demandé une autorisation de marche de soutien au PAG. Par conséquent il n’est pas concevable qu’une marche de soutien se mue en marche de protestation et de dénonciation. 
Mais cette intervention n’a pas émoussé la volonté des conseillers dissidents sous la mouvance d’une population assoiffée de justice et de bonne gouvernance à s’adresser au chef de l’Etat. Ainsi, tambour battant, les manifestants se sont repliés sur l’esplanade de la maison du peuple de la ville où le message se fera finalement délivré.  

« C’est le moment de renouveler notre soutien indéfectible au chef de l’Etat à travers ses réformes dont la toute dernière est l’opérationnalisation de la cour de répression des infraction économiques et terroristes (CRIET). Lokossa détient d’ores et déjà les premiers mis en cause de cette cour (…) »

a déclaré Valère Dogué. Pour lui et les manifestants, l’ex-maire de Lokossa doit est poursuivi par la, justice pour les révélations dans la presse.


« Dakpè Sossou doit répondre des malversations financières qu’il a commises. Il ne sera pas le premier parlementaire dont l’immunité sera levée dans une telle circonstance. Et c’est particulièrement sur cette situation que Lokossa attend la réaction de son excellence Patrice Talon »

a fait savoir à la, presse, le premier adjoint au maire de Lokossa.  

Valère DOGUÉ délivrant le message de soutien devant le préfet peu avant son interruption

 

Le BMP à l’épreuve de la levée d’immunité parlementaire de Dakpè Sossou

Les députés du Bloc de la majorité parlementaire ont levé il y a quelques jours l’immunité de certains collègues cités dans des dossiers de malversation des deniers publics et ce, sur demande du gouvernement par le biais du procureur général. A en croire les commentaires des acteurs politiques, cette mesure n’est pas une condamnation des élus du peuple. Selon certaines voix politiques proche du pouvoir, cette levée d’immunité consiste une aubaine pour les parlementaires poursuivis  acr ils pourront désormais justifier leurs innocences. Mais curieusement, depuis que une certaines ont fait des révélations troublantes sur le deuxième secrétaire parlementaire, aucune voix ne s’est fait entendre dans les rangs du BMP pour demander à l’élu de la 18ème circonscription électorale se mettre à la disposition de la justice afin de laver son honneur qui mis à mal entache la politique nationale de lutte contre la corruption. Ces élus du peuple sont en difficultés pour inviter le gouvernement à demander la levée d’immunité  de Dakpè Sossou ? craignent-ils que la chute éventuelle de l’élu de la 18ème entraine d’autres parlementaires ? En tout cas, pour l’heure le peuple a les yeux rivés sur le parlementaire dont la conduite dans ce dossier déterminera la bonne foi du gouvernement à lutter impartialement contre la corruption. 

Quelques temps forts de la marche en images

Au premier plan les conseillers dissidents lors de la marche de soutien
Les conducteurs de taxi moto lors de la marche
Point de départ de la Marche

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents