Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L' Autre FIGARO

L' Autre FIGARO

Site web d'informations générales, d'analyses et d'investigations. Annonces & Publicités Contacts : +(229) 95961015/ 62235103/ 91151516


Education : Kassa Mampo pour la poursuite de la grève

Publié le 24 Avril 2018, 17:24pm

Lire le communiqué

CONFEDERATION SYNDICALE DES TRAVAILLEURS DU BENIN
(CSTB)
03 B.P. 932 Cotonou
Tél. : (00229) 67-08-61-14 (00229) 67-40-68-00 (00229) 64-58-00-86
 Email :cstbsn@yahoo.fr / SiteWeb : WWW.CSTB.bj
 
ADRESSE AUX TRAVAILLEURS
Camarades travailleurs, enseignants de la maternelle, du primaire, du secondaire, 
des universités, agents de santé, magistrats et autres qui continuez de vous battre contre 
l’autocratie affameuse et liberticide du Président Patrice TALON, la CSTB vous félicite 
pour votre engagement et attachement à la lutte pour la satisfaction de nos 
revendications. 
Vous avez montré à travers cette grève qui dure plus de trois (03) mois qu’il est 
possible que ce soit la base qui décide et que le sommet exécute. C’est une éthique 
démocratique que vous mettez en œuvre.
Fort de cela, vous avez déjoué tous les complots, combattu toutes les 
intimidations, les menaces de radiation, de coupure de salaire, … Tout ceci témoigne de 
votre fermeté à la lutte pour la satisfaction de nos revendications.
Cette adresse vient vous informer que la CSTB, est signataire d’une 
correspondance adressée au gouvernement le vendredi 20 avril 2018, correspondance 
cosignée par le SG/COSI-Bénin, Noël CHADARE et le SG/UNSTB, Emmanuel 
ZOUNON, qui, sur la base de votre fermeté et détermination à la lutte, demande la 
réouverture des négociations pour une sortie heureuse de la crise pour les travailleurs.
Cet acte vient rappeler au gouvernement qu’il est l’auteur du blocage des
négociations pour avoir refusé de rétrocéder les sous défalqués de nos salaires. C’est lui 
qui détient le pouvoir de satisfaction de nos revendications que vous avez à maintes 
reprises confirmées, et il faut le mettre devant ses responsabilités.
Il est évident que l’ouverture des négociations ne signifie nullement et n’a jamais 
signifié l’arrêt de la grève. Au contraire ! Vous devez donc continuer la lutte. Et si ces 
négociations arrivaient à être ouvertes, la lutte se poursuit même pendant les
négociations, pour la satisfaction de nos revendications.
La grève se poursuit ! Ne cédez pas face aux intimidations d’où qu’elles viennent. 
Fait à Cotonou, le 23 avril 2018
Le Secrétaire Général Confédéral
 Nagnini KASSA MAMPO.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Articles récents